« Aide embauche PME : plus que quelques jours pour la demander ! »

 

Si votre PME a embauché avant le 1er juillet 2017 un salarié rémunéré jusqu’à 1,3 Smic brut mensuels celle-ci peut, dans les 6 mois qui suivent le début du contrat, demander à bénéficier de l’aide à l’embauche de 4 000 €. Après le 31 décembre 2017, aucune aide ne pourra plus être demandée.

L’aide à l’embauche dans les PME s’adresse aux entreprises de moins de 250 salariés qui embauchent un salarié en CDI ou CDD d’au moins 6 mois. Le contrat de professionnalisation peut y ouvrir droit.

Elle est accordée dès lors que la rémunération du salarié embauché est inférieure ou égale au SMIC horaire majoré de 30 %.

Cette aide à l’emploi s’élève à 4000 euros maximum pour un même salarié. Elle fait l’objet de plusieurs versements de 500 euros, chaque trimestre, dans la limite de 2 ans. Sachant que le montant de l’aide est proratisé en fonction du temps de travail du salarié et de la durée du contrat de travail.

Elle n’est pas cumulable avec une autre aide à l’insertion ni avec les aides au contrat de génération. Par contre, elle peut se cumuler avec la réduction Fillon, le CICE, la baisse de la cotisation d’allocations familiales ou encore certaines aides de l’AGEFIPH.

L’aide doit être demandée dans les 6 mois qui suivent le début du contrat.

Les entreprises ayant embauché des salariés le 30 juin 2017 doivent donc impérativement solliciter cette aide avant le 31 décembre 2017.

Le formulaire de demande est téléchargeable à l’adresse suivante : https://sylae.asp-public.fr/sylae/

Les embauches ou modifications de contrats réalisées après le 30 juin 2017 n’ouvrent pas droit à l’aide, compte tenu de l’extinction du dispositif.