La Tendance de la FEDOM

Mayotte : L’État doit apporter en urgence
une réponse à la hauteur des problèmes 

La « plateforme » des forces économiques de Mayotte souligne que, le mercredi 7 mars, malgré des pluies violentes, la marche organisée à Mamoudzou a permis une mobilisation sans précédent.
Plus de 10 000 personnes, chefs d’entreprises, salariés, élus, citoyens originaires de Mayotte et d’ailleurs, se sont réunies pour appeler l’État à assumer ses missions de lutte contre l’insécurité et à s’engager sur un véritable « plan Marshall » pour le développement de Mayotte.
La situation économique, sociale et sécuritaire, ont martelé les manifestants, n’est plus tenable, et, il faut désormais que des réponses concrètes soient apportées.
Les entreprises de Mayotte ont appelé le Gouvernement à réagir. Elles ont aussi demandé la venue du Premier Ministre à Mayotte pour entendre la détresse des Mahorais, répondre à l’urgence du retour à la sécurité mais aussi construire les bases d’un réel projet de développement pour le territoire. Un projet qui permettrait à l’île de retrouver sa sérénité et d’exprimer son potentiel, y-compris en matière de développement économique et de création d’emplois.
Ce mouvement, nécessaire et salutaire ne peut toutefois s’éterniser car il entraîne déjà des conséquences dramatiques pour les entreprises, et pour l’avenir de l’île et de ses habitants, ont conclu les manifestants.

Commentaire FEDOM

La FEDOM apporte son total soutien aux entreprises mahoraises.
Le 22 décembre 1974, à la majorité de près des deux-tiers, les mahorais ont fait le choix de rester français. Mais depuis, force est de constater que la République n’a pas été à la hauteur.
Au-delà des problèmes d’insécurité, il y a encore aujourd’hui de trop nombreux retards dans le domaine de l’éducation, de l’assainissement et de l’eau potable ou encore du logement.
Le PIB par habitant (7 940 € en 2012) reste très éloigné des autres régions françaises. Il est quatre fois plus faible que dans le reste de la France (31 100 € par habitant) et deux fois et demi plus faible que dans les autres DOM (19 400 €).
La FEDOM espère en conséquence que l’appel des forces économiques sera entendu et que la visite de la ministre des Outre-mer ce lundi à Mayotte permettra de renouer le dialogue. Il faut aussi que les mahorais comprennent que ce n’est pas en bloquant l’île et en asphyxiant l’économie que les problèmes vont se régler. Le dialogue républicain doit primer sur toutes les autres formes d’action.

 

Vie publique

 

Du côté du Parlement

David LORION pour un retour de l’exonération fiscale et sociale des heures supplémentaires

David LORION, député de La Réunion, fait savoir que ses « collègues du groupe Les Républicains » et lui viennent de « déposer une proposition de loi rétablissant, dès 2019, l’exonération fiscale et sociale des heures supplémentaires« .

Lire le communiqué du député

Loi égalité réelle Outre-mer : Les avancées sur la continuité territoriale et funéraire publiées au Journal officiel

La loi égalité réelle Outre-mer, portée par l’ancienne ministre des Outre-mer et actuelle députée de La Réunion Éricka BAREIGTS, continue à avancer. De nouveaux textes d’application, relatifs à la continuité territoriale et funéraire, ont été publiés au Journal officiel par la ministre des Outremer. Ericka BAREIGTS avait notamment interpellé Gérard DARMANIN, ministre de l’Action et des Comptes publics, sur l’application tardive des mesures concernant la continuité funéraire.
Parmi ces mesures, on peut notamment citer l’effectivité de l’aide au retour : « Nos étudiants pourront désormais bénéficier d’une aide au retour lorsqu’ils souhaitent revenir, après leur cursus universitaire dans l’Hexagone après 5 ans et s’installer à La Réunion » et « nos apprentis qui ont moins de 18 ans pourront désormais – à condition d’en avoir  l’autorisation parentale – être aidés financièrement s’ils souhaitent faire leur apprentissage dans l’Hexagone ou dans un Etat de l’Union européenne » a précisé la députée.
Lire la suite

 

Du côté du Sénat

Edouard PHILIPPE : « Les Mahorais font entendre leur colère et attendent des réponses« 

Pour la première fois depuis le début de la grève générale à Mayotte, le Premier ministre s’est exprimé, jeudi 8 mars au Sénat. Il estime que le mécontentement des Mahorais « est légitime et doit être entendu » et évoque plusieurs solutions dont une réforme de l’accès à la nationalité.
En savoir plus

 

Gouvernement

Saint-Martin : « Dans les six mois, nous devons avoir mis l’ensemble des citoyens à l’abri », dit GIRARDIN

« Nous pouvons être fiers de ce qui a été accompli ces six derniers mois », s’est félicité la ministre des Outre-mer au cours de sa visite à Saint Martin pour « un point d’étape ». « La phase d’urgence est derrière nous (…) nous entamons la période de reconstruction » qui sera notamment marquée par une réunion interministérielle le 12 mars à Paris. Lors de cette rencontre il est prévu d’acter l’engagement financier de l’Etat dans la reconstruction des bâtiments et infrastructures publics. A l’attention de « ceux qui ont vécu le cyclone » et qui « ont gardé une peur » de la prochaine saison cyclonique, la ministre a affiché des objectifs clairs : « dans les six mois qui viennent nous devons avoir l’ensemble des citoyens à l’abri ».
Annick GIRARDIN était accompagnée du ministre de l’Action et des comptes publics Gérald DARMANIN, et des secrétaires d’État Sébastien LECORNU et Julien DENORMANDIE, qui ont précisé que l’Etat avait versé, en 2017 (hors investissement de reconstruction), 78 millions d’euros pour les collectivités et les entreprises de Saint-Martin. « Pour 2018 ce sera 130 millions », a indiqué Gérald DARMANIN. Pour rappel, les 5 et 6 septembre, Irma a endommagé 95% du bâti à Saint-Martin et Saint-Barthélemy, soit 20.000 constructions. Le coût total des dommages assurés a été estimé à 1,83 milliard d’euros par les compagnies d’assurance : 990 millions pour Saint-Martin et 840 pour Saint-Barthélemy.
Lire la suite

Annick GIRARDIN annonce une « conférence sur l’avenir de Mayotte« 

La ministre des Outre-mer, Annick GIRARDIN, a annoncé hier l’ouverture d’une « conférence pour l’avenir de Mayotte, » alors que le département a entamé sa troisième semaine de « grève générale » contre l’insécurité. Répondant à l’Assemblée à la députée LR de Haute-Savoie Virginie DUBY-MULLER, qui l’a interpellée sur la situation de l’île, Annick GIRARDIN a souligné que Mayotte était « le territoire de tous les défis », mais aussi « un héritage que nous allons assumer ». « Oui, Mayotte c’est 84 % de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté, (…) c’est quatre fois plus de population en trente ans, (…) c’est 45 % de population étrangère en situation irrégulière, (…) c’est la première maternité de France, et oui, pour être au rendez-vous, il nous faudrait créer une classe par jour », a-t-elle dit. La ministre a jugé « scandaleux qu’il y ait eu des violences dans les établissements scolaires, c’est pour ça que nous avons deux pelotons de mobiles en cours pour sécuriser la rentrée la semaine prochaine. »
Lire la suite

Crise à Mayotte : la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, prête partir

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, était l’invitée de Jean-Jacques Bourdin, vendredi 9 mars. Elle est notamment revenue sur la « grève générale » contre l’insécurité qui se tient depuis trois semaines dans le département français. La ministre a notamment déclaré : « Je suis prête à partir. Je pars à Mayotte, si le dialogue est possible, je suis toujours là où je peux être la plus utile. J’y serai dès la rentrée des classes, qui doit se tenir lundi, pour y veiller. La rentrée des classes aura lieu lundi, du point de vue de l’Etat. La première des demandes des Mahorais est de sécuriser cette rentrée, de sécuriser le territoire et notamment en milieu scolaire, dans les transports. Ça fait très longtemps qu’à Mayotte, il faut avoir un autre accompagnement, un autre modèle de relation entre l’Etat et le territoire. Si la situation a explosé, c’est parce qu’il y a eu notamment des violences en milieu scolaire qui sont inadmissibles ».
Pour rappel, la contestation contre l’insécurité qui secoue Mayotte ne retombe pas. De nouveaux débrayages et blocages de routes sont de nouveau annoncés sur l’île dans le cadre d’une opération « île morte« , à l’appel de l’intersyndicale et d’un collectif citoyen. En cause : le département connaît depuis le début de l’année des actes de violence à répétition notamment aux abords d’établissements scolaires, qui ont conduit les personnels de trois lycées à exercer leur droit de retrait, tout comme la grande majorité des chauffeurs de bus scolaire, dont les véhicules sont régulièrement caillassés.
En savoir plus

Satisfaits que la situation de Mayotte résonne jusqu’en métropole via les médias nationaux, les manifestants sont sur le pied de guerre pour préparer « la seconde étape du mouvement » : mobiliser l’exécutif. En attendant, les grèves et les barrages se poursuivent.
Lire la suite

 

Collectivités territoriales

Martinique : Le BTP va mal et demande de l’aide

C’est une nouvelle sonnette d’alarme que lance le secteur du BTP. Salariés et patrons de la profession veulent parler d’une seule voix pour dénoncer une absence de réaction de la part des autorités. Ainsi, ils ont organisé une rencontre, mardi 6 mars, à la maison du BTP. Le constat est alarmant : ce sont près de 6 000 emplois qui sont menacés par une crise profonde du secteur depuis 2009. Selon les professionnels, les ventes de ciment sont au plus bas depuis 37 ans, la mise en chantier de logements est en chute de plus de 40% par rapport à 2008, et rien que l’an dernier, les investissements BTP de la Collectivité Territoriale de Martinique ont été divisés par deux.
La conjoncture actuelle est difficile, les rares chantiers d’importance (aéroport Aimé Césaire, lycée Schoelcher ou grand port maritime) sont les stigmates d’une commande publique en panne, les constructions de logements sociaux chutent et la consommation de fonds européens est difficile. Pour sortir du marasme, le BTP demande un plan de déblocage pour libérer un maximum de chantiers.
Lire la suite

Territoriales de Polynésie Française : dépôt des candidatures à partir de lundi

L’élection des représentants à l’assemblée de la Polynésie française se tiendra les dimanches 22 avril et 6 mai. Les candidatures pour le premier tour de scrutin devront être déposées au haut-commissariat (DIRAJ, bureau de la réglementation et des élections, avenue Pouvana’a a Oopa à Papeete) par le candidat tête de liste ou par le mandataire qu’il aura désigné entre le lundi 12 mars et le lundi 26 mars à 12h. Le recueil des candidatures sera assuré les jours ouvrés de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 16h00, à l’exception du lundi 26 mars, date de fin des candidatures, où la réception se terminera à 12h00.
En savoir plus

Nouvelle Calédonie : Des mesures fiscales pour encourager l’export

Dans le cadre de la stratégie de soutien à l’exportation mise en œuvre par le gouvernement depuis 2016, des avantages fiscaux pourraient être instaurés en faveur des entreprises qui exportent afin d’inciter les sociétés calédoniennes à développer de nouveaux marchés à l’étranger et rétablir la balance commerciale. « Le gouvernement a examiné un avant-projet de loi qui permettrait aux entreprises de bénéficier d’un crédit d’impôt sur les dépenses liées aux prospections commerciales en vue d’exporter », a annoncé Nicolas METZDORF, le porte-parole du gouvernement.
Plafonné à 50 millions de francs et limité à quinze années successives, ce crédit d’impôt serait égal à la moitié du montant des dépenses de prospection commerciale. Les frais de déplacement, de participation à des salons ou encore de traduction pourraient être éligibles à ce crédit d’impôt. Deuxième mesure envisagée : la mise en place d’un avantage fiscal pour compenser les centimes additionnels à l’exportation. Les entreprises bénéficieraient d’une déduction du résultat imposable, égale à deux fois le montant des centimes additionnels intégrés dans le calcul de la patente.
Lire la suite

Polynésie Française : Edouard FRITCH souhaite que les membres du gouvernement cotisent à la CPS

Durant le conseil des ministres qui s’est tenu mercredi 7 mars, le président du Pays a fait part de son souhait que les membres du gouvernement cotisent à la Caisse de prévoyance sociale. « Une décision qui a été prise suite à la demande de la population, nous devons faire preuve d’exemplarité »  explique Jean-Christophe BOUISSOU, porte-parole du gouvernement.
Durant leurs mouvements de grève, les syndicalistes ont répété sans cesse, « ils ne cotisent pas à la CPS« . Aujourd’hui, le président Edouard FRITCH a décidé de faire taire ces allégations, puisque « nous avons décidé, ce matin, sur proposition du président avec un vote de l’ensemble des ministres à demander à ce qu’on adhère aux cotisations sur la retraite du régime des salariés de la CPS« , indique Jean-Christophe BOUISSOU.
En savoir plus

 

Vie associative

 

Vie de la FEDOM

Save the date : les prochains événements de la FEDOM

  • Assemblée Générale de la FEDOM : le 25 mai 2018

 

Vie des adhérents

Les syndicats patronaux de Mayotte lancent un appel au gouvernement

Les principales organisations socio-professionnelles de Mayotte ont publié une plateforme revendicative et un communiqué de presse appelant le gouvernement à agir rapidement.
Leurs principales revendications sont à lire sur le site de la FEDOM

Air France-KLM : passagers en hausse de 4,4% et une offre pour relier Rennes à l’outre-mer

Le groupe Air France-KLM a enregistré en février une hausse de 4,4% du nombre de passagers transportés malgré des épisodes neigeux qui ont perturbé le trafic et une grève, a-t-il annoncé jeudi. L’Amérique latine arrive en tête des régions en forte croissance avec 13,1% de passagers transporté en plus, suivie par les régions Caraïbes-Océan indien ( 4,7%) et Asie ( 4,5%) et l’Amérique du Nord ( 3,9%), selon un communiqué du groupe.
Depuis le 6 mars 2018, les passagers de la compagnie nationale Air France au départ de l’aéroport de Rennes-Bretagne bénéficieront d’une offre combinée « train avion » en partenariat avec TGV AIR via la gare de Massy TGV, pour rejoindre Paris-Orly et ses liaisons vers Fort-de-France (Martinique), Pointe-à-Pitre (Guadeloupe), Cayenne (Guyane) et Saint-Denis (La Réunion).
Air France s’est d’ailleurs associé avec la Société Alpha Taxis pour assurer gratuitement en « véhicule Premium » les transferts entre la gare de Massy TGV et Orly. Quelle que soit leur cabine de voyage, les clients, voyageant seul ou en famille, seront accueillis par un chauffeur de taxi muni d’une pancarte portant leur nom à la sortie de la gare de Massy-TGV et, à leur retour, à la sortie de la salle de livraison bagages à Orly-Ouest.
En savoir plus

French Bee recrute en Polynésie

La semaine dernière, la compagnie French Bee a organisé sa première session de recrutement en Polynésie française. Entre 30 à 35 postes de PNC (Personnels Navigants Commerciaux) devraient être recrutés pour sa future base polynésienne. French Bee démarrera ses rotations en mai prochain. Parmi les postes de PNC proposés : trois postes de Chef de cabine ainsi qu’un poste de Chef de base. Les nouvelles recrues évolueront au sein d’une flotte d’A330-300 et d’A350-900. Les PNC sélectionnés suivront une formation spécifique afin de “maîtriser les standards de la compagnie« . Cette formation se déroulera durant un mois sur la base opérationnelle de Paris-Orly.
En savoir plus

Marc ROCHET lâche les manettes opérationnelles d’Air Caraïbes, Patrick MALVAL lui succède

Une page se tourne dans le ciel français. Marc ROCHET, président du directoire d’Air Caraïbes, l’un des plus grands présidents que le pavillon français ait connu, va lâcher à 67 ans les manettes opérationnelles d’Air Caraïbes et de son entité long-courrier, Air Caraïbes Atlantique, toutes deux filiales du groupe DUBREUIL. Marc ROCHET, « qui a souhaité se recentrer sur d’autres sujets », restera administrateur d’Air Caraïbes et membre du conseil de surveillance d’Air Caraïbes Atlantique. Il continuera par ailleurs à exercer ses fonctions de Président de French Bee et de Hiline cargo, et devient directeur général de Groupe Dubreuil Aéro (GDA), une filiale dédiée aux métiers du transport aérien.
Air Caraïbes restera dans de bonnes mains. C’est en effet Patrick MALVAL qui va remplacer Marc ROCHET. Agé de 50 ans, il a fait toute sa carrière chez British Airways, puis au sein du groupe IAG, la maison-mère de la compagnie britannique. Fin novembre, il avait démissionné du groupe IAG.
Lire la suite

 

Vie des partenaires

L’AFD débloque 3 millions d’euros pour lutter contre les maladies dans le Pacifique

L’Agence française de développement (AFD) apportera son soutien au Réseau océanien de surveillance de la santé publique (ROSSP) sur une période de trois ans et pour un budget total de trois millions d’euros. La convention liant les deux organisations a été signée par Cameron DIVER, Directeur général adjoint de la Communauté du Pacifique, et Philippe RENAULT, Directeur de l’agence de Nouméa, en présence de l’ambassadeur Christian LECHERVY, secrétaire permanent pour le Pacifique et représentant permanent de la France auprès de la Communauté du Pacifique et du Programme régional océanien pour l’environnement.

M. DIVER a tenu à remercier le gouvernement français et l’AFD : « En renforçant le soutien financier qu’elles accordent au ROSSP, la France et l’Agence française de développement apportent une contribution substantielle à la sécurité sanitaire du Pacifique ».
En savoir plus

 

Actualités

 

Brèves

Camille GALAP nommé Directeur général de Guadeloupe Formation

Lors du premier Conseil d’administration de Guadeloupe Formation sous le statut d’EPIC, Camille GALAP, ancien Recteur d’académie, a été nommé, suite à un vote unanime, Directeur général de la structure. Il a pris ses fonctions ce lundi 5 mars 2018. À l’annonce de son départ de ces responsabilités académiques, le Président de Région, Ary CHALUS, avait émis le souhait que Camille GALAP « puisse poursuivre son travail, avec la même vigueur qu’on lui connaît, d’une manière qu’il conviendra de définir ensemble et ce, pour faire face aux grands défis et aux grandes réformes à avenir en matière d’emploi, de formation, d’apprentissage, le tout au profit de la Guadeloupe et des Guadeloupéens ». Le Président « se félicite de l’issue du recrutement du nouveau directeur général de Guadeloupe formation, par la décision unanime du Conseil d’Administration de nommer Camille GALAP à ces fonctions ».
Lire la suite
Equipements sportifs innovants en outre-mer : cinq collectivités lauréates

Laura FLESSEL, ministre des Sports, a annoncé lundi 5 mars le nom des cinq collectivités lauréates de l’appel à projets, lancé en novembre 2017 par le Centre national pour le développement du sport (CNDS), relatif aux études d’équipements sportifs démonstrateurs innovants en outre-mer. 38 projets ont été soumis à un jury, qui comprenait notamment des membres de l’Association nationale des élus en charge du sport (Andes) et de l’Association des maires de France (AMF).
Parmi les projets lauréats, le premier est situé en Polynésie française. Il s’agit d’un équipement basé sur la mutualisation en un même lieu d’espaces propices à la pratique de différentes activités. Sa conception s’inspire de l’architecture locale et s’appuie sur des principes bioclimatiques traditionnels. Autre projet remarquable, en Martinique, Beach sport santé 2.0, sur la commune du Carbet, a proposé un équipement modulable accueillant des activités physiques et sportives de bord de mer éclairé en autoproduction à l’énergie solaire ; une piscine flottante modulaire à Wallis et Futuna ; un site de parkour (franchissement d’obstacles) en Guadeloupe et un parcours de santé en Guyane.
En savoir plus

Dumazile : des millions d’euros de dégâts agricoles à La Réunion

Une première estimation réalisée par la Chambre d’agriculture à peine terminée, il a fallu tout recommencer. « Les vents qui ont soufflé fort hier soir (nuit de mardi 6 mars NDLR) ont  entraîné de la casse sur des serres », commente le président de la chambre verte, revenu lundi dernier du salon de l’agriculture, Jean-Bernard GONTHIER. En attendant cette nouvelle estimation il chiffre au moins à « plusieurs millions » les dégâts occasionnés par le passage au large de Dumazile. Le maraîchage, la filière horticole et les productions en plein champ sont particulièrement touchés. C’est notamment le cas pour celles du chouchou dont les treilles ont été mises à mal ce  qui laisse présager une lente reprise de la production. La filière de la canne soulève également des inquiétudes :  « la canne a besoin de pluie de façon régulière ; avec ces pluies intenses les engrais ont été lessivés, on risque d’avoir une répercussion sur sa croissance et des pertes en tonnage même s’il est encore un peu tôt pour juger », commente le président des Jeunes agriculteurs, Bruno ROBERT.
Face à ces pertes et difficultés de trésorerie, les agriculteurs demandent la reconnaissance de l’état de calamité agricole, mais également le déblocage d’aides d’urgence par les collectivités locales et l’Etat.
Lire la suite

Valérie DENUX, nommée Directrice Générale de l’Agence Régionale de Santé de la Guadeloupe

Agnès BUZYN, ministre des Solidarités et de la Santé, a nommé le docteur Valérie DENUX, Directrice Générale de l’ARS de la Guadeloupe en conseil des ministres. Elle succèdera à Patrice Richard, qui assumaitces fonctions depuis plus de quatre ans. Par cette nomination, le ministère des Solidarités et de la Santé, en lien avec le ministère des Outre-Mer, souhaite impulser une nouvelle dynamique de réponse aux besoins de la population guadeloupéenne. Valérie DENUX pourra, comme ses prédécesseurs, « compter sur l’engagement de l’ensemble des services du ministère ».
En savoir plus

 

Journal officiel

JO du 06.03.2018

Arrêté du 23 février 2018 portant création d’un service territorial éducatif en milieu ouvert à Saint-Laurent-du-Maroni (973)

Arrêté du 27 février 2018 portant création d’un service territorial éducatif en milieu ouvert à Cayenne (973)

Avis de vacance d’un emploi de directeur adjoint des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Martinique, chargé des fonctions de responsable du pôle « politique du travail »

Avis de vacance d’un emploi de directeur adjoint des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Martinique, chargé des fonctions de responsable du pôle « politique du travail »

JO du 07.03.2018

Arrêté du 16 février 2018 portant création d’une zone réglementée identifiée NW-R 4 Goro, dans la région de Yaté (Nouvelle-Calédonie), dans la région d’information de vol de Nandi

JO du 08.03.2018

Arrêté du 7 mars 2018 reportant les épreuves d’admissibilité des concours pour le recrutement de sous-officiers de gendarmerie (session de mars 2018) organisées à Mayotte

Arrêté du 28 février 2018 fixant au titre de l’année 2018 le nombre de postes à pourvoir au concours externe sur titres à affectation locale en Polynésie française pour le recrutement d’éducateurs de la protection judiciaire de la jeunesse

Arrêté du 1er mars 2018 portant nomination des membres du conseil d’administration du centre technique industriel de la canne et du sucre de la Martinique

Décret du 7 mars 2018 portant cessation de fonctions et nomination du directeur général de l’agence de santé de la Guadeloupe, de Saint-Barthélemy et de Saint-Martin

JO du 09.03.2018

Décret n° 2018-170 du 7 mars 2018 relatif au prix du livre en Guadeloupe, en Guyane, en Martinique, à La Réunion, dans le Département de Mayotte, à Saint-Barthélemy, à Saint-Martin et à Saint-Pierre-et-Miquelon

Arrêté du 7 mars 2018 portant nomination sur l’emploi de directeur adjoint des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi de Guadeloupe, chargé des fonctions de responsable du pôle « entreprises, emploi et économie »

JO du 10.03.2018
Avis de vacance d’un emploi de directeur régional ou directrice régionale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes de la région Guadeloupe

Avis de vacance d’un emploi de chargé de mission à temps plein (secrétariat général pour les affaires régionales) de Mayotte

JO du 11.03.2018

Avis de vacance de l’emploi de directeur de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (Mayotte)

Avis de vacance de l’emploi de directeur du service d’Etat de l’agriculture, de la forêt et de la pêche de Wallis-et-Futuna

Avis de vacance d’un emploi de directeur adjoint de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (La Réunion)