La Tendance de la FEDOM

De l’art du « bon réflexe »

 
En cette fin de période de vœux, il n’est pas inutile de revenir sur les déclarations du Premier ministre en novembre dernier à l’Assemblée nationale où il évoquait « le réflexe outre-mer » au sein de son Gouvernement, « pour faire en sorte que les Outre-mer soient une très grande et une très longue chance pour la France ».

« Notre volonté, c’est évidemment de faire prospérer ce qui est une chance pour la France, d’accompagner les territoires qui ont des problématiques différentes, des aspirations différentes » car on ne peut pas traiter de la même façon les questions qui se posent aujourd’hui à Saint-Martin, les questions de la Guyane, ou les questions de la Nouvelle-Calédonie ».

Le Gouvernement a la volonté « d ‘accompagner » les territoires ultramarins, de « leur faire confiance », mais aussi « d’être exigeant « vis à vis d’eux concluait-il en évoquant notamment « la situation de la distribution de l’eau potable en Guadeloupe, scandaleusement insatisfaisante » .

Réforme du CICE et des aides à l’investissement et au fonctionnement, mais aussi transposition législative et règlementaire des « assises des Outre-mer, loi sur le droit à l’erreur, loi sur le logement et l’aménagement numérique, loi sur la croissance et la transformation des entreprises et enfin loi sur la réforme de l’apprentissage, de la formation professionnelle, et de l’assurance chômage nous permettront de juger des « bon réflexes » du Gouvernement.

La campagne d’un site de santé  se faisait il y a peu sur le thème : « quelques bons réflexes vous permettront de bien passer l’hiver », on a envie de détourner, pour la bonne cause ce conseil en disant au Premier ministre : « quelques bon réflexes ultramarins vous permettront de bien passer le quinquennat ».

 

Vie publique

 

Du côté du Parlement

La mission parlementaire sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie fait ses premiers pas

C’était un souhait de Manuel VALLS, président de la Mission d’information sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie et ancien Premier ministre : permettre à ses collègues députés, membres de la mission, d’approcher de manière tangible l’archipel via la découverte de la Maison de la Nouvelle-Calédonie à Paris. Comme s’il était déjà sur le Caillou, Manuel VALLS a ainsi déposé une coutume dans la grande case parisienne, pour permettre de « déranger les vieux », l’esprit des anciens.

Joël VIRATELLE, le directeur de la Maison de la Nouvelle-Calédonie s’est donc fait guide, conteur pour raconter les valeurs fondatrices de la Nouvelle-Calédonie.

En savoir plus

 

Du côté du Sénat

Lana TETUANUI va présider la commission de cadrage de la loi Morin à Paris

La sénatrice polynésienne, Lana TETUANUI, a annoncé jeudi qu’elle présiderait la commission de cadrage de la Loi Morin créée en février 2017 pour proposer « les mesures qui lui paraissent de nature à réserver l’indemnisation aux personnes dont la maladie est causée par les essais nucléaires ».

En savoir plus

 

Gouvernement

Nicolas HULOT veut davantage parler des Outre-mer en 2018

A l’occasion de ses vœux à la presse, le ministre de la transition écologique a souhaité qu’on pense un peu plus souvent aux Outre-mer, qu’il s’agisse de Saint-Martin ou de la Guyane. Nicolas HULOT est revenu sur son scepticisme concernant le projet guyanais Montagne d’Or, « un projet plus spéculatif que véritablement économique », tout en rappelant qu’il reviendra à la Guyane de se prononcer sur la question.

Le ministre en a ensuite profité pour annoncer la tenue d’un Sommet des peuples autochtones, à Paris en fin d’année. Cet évènement viendra clôturer la semaine des consciences, mise en place par l’Unesco, et sera l’occasion de faire entendre la voix des « peuples racines ».

En savoir plus

Visite de la ministre des Outre-mer en Polynésie : le budget alloué par l’Etat aux communes sera maintenu

Lors de sa rencontre avec le Syndicat pour la Promotion des communes de Polynésie française, dimanche 21 janvier, la ministre des Outre-mer a assuré que le budget alloué par l’Etat aux communes sera maintenu.

En savoir plus

Annick GIRARDIN veut que la France « assume les essais nucléaires en Polynésie »

En déplacement à Papeete, la ministre des Outre-mer Annick GIRARDIN a souhaité que la France assume les essais nucléaires qu’elle a effectués en Polynésie. Des propos prononcés alors que des associations s’inquiètent du risque de transmission de certaines maladies radio-induites aux jeunes.

Madame la ministre a d’ailleurs annoncé l’installation du comité de projet de l’Institut d’archives, d’information et de documentation sur le fait nucléaire, et l’identification d’un lieu pour l’accueillir sur Papeete. Cela constitue une nouvelle étape dans la phase de la reconnaissance des effets induits des expérimentations nucléaires et de la réconciliation.

En savoir plus

Berguitta: L’Etat examinera la reconnaissance de catastrophe naturelle dans les prochains jour

La Ministre des Outre-mer Annick GIRARDIN a indiqué dans un communiqué avoir obtenu l’accord du Premier ministre pour que soit examinée en procédure accélérée, la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle (CATNAT), suite à l’envoi d’un courrier collectif des députés de La Réunion et de l’intervention du député David LORION à l’Assemblée nationale.
Plus tôt dans la semaine, le préfet de La Réunion avait déjà fait une annonce allant dans le sens d’une mise en œuvre accélérée de la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle.

En savoir plus

Conseil des ministres : Ratification de l’Accord instituant la Fondation internationale UE-ALC

La Fondation UE-ALC (Amérique latine et Caraïbes), fondée en 2010 sous un statut de droit allemand, a pour objectif de contribuer au renforcement du partenariat entre l’UE et la communauté d’États latino-américains et caraïbes (CELAC). Elle vise à encourager une meilleure connaissance et compréhension entre les deux parties et à améliorer la visibilité de la CELAC et de l’UE, ainsi que de leur partenariat sur les deux continents, en favorisant l’appropriation de ces échanges par la société civile.

Accord commercial Union-Européenne-Mercosur : exposé des lignes rouges

M. Emmanuel MACRON a exposé à son homologue argentin Mauricio MACRI, les « lignes rouges » que la France ne souhaite pas dépasser dans le cadre d’un éventuel accord commercial UE-Mercosur.

L’accord en cours de négociation entre l’UE, le Brésil, l’Argentine, l’Uruguay et le Paraguay est très décrié par les éleveurs bovins français. Deux lignes rouges ont été tracées, l’une sociale, l’autre environnementale, il s’agit de ne pas favoriser une industrie étrangère « qui fait le contraire de ce que nous imposons à nos propres acteurs ». En cas d’accord, le bœuf latino-américain entrerait en Europe sans droit de douane, ce qui, selon l’Institut de l’élevage, pourrait entraîner une baisse de 10% des prix de vente. Ces chiffres sont cependant à prendre avec prudence étant donné avec l’ouverture des marchés turcs et chinois de la viande, et la négociation d’un accord avec le Japon.

Les Assises de l’Outre-mer se dessinent

Un premier bilan des Assises de l’Outre-mer, lancées l’année dernière par le Gouvernement,  a été dressé. Pour rappel, elles ont pour objectif de faire émerger des solutions qui proviennent des territoires ultramarins.

Depuis octobre, plus de 15 000 participants y ont contribué, 180 candidatures pour le concours Projets Outre-mer ont été enregistrées, 250 ateliers ont été organisés et plus de 6 000 personnes ont participé aux ateliers et réunions publiques.

Au total, neuf priorités ont été définies pour chaque territoire. On peut citer, à titre d’exemple,  pour la Guyane, les transports en commun et la gestion de l’eau, et pour Mayotte, l’amélioration des routes et l’accès au soin.

La première consultation numérique s’est achevée en novembre, la seconde aura lieu du 15 février au 8 mars pour définir les Outre-mer de demain. Les ateliers locaux doivent se terminer en mars.

En savoir plus

 

Collectivités territoriales

La Polynésie, première de la classe aux assises des outre-mer

Les Polynésiens se sont montrés actifs dans la première phase des Assises. Annick GIRARDIN y voit un “exercice pédagogique” qui va définir les relations de l’État et de ses collectivités d’Outre-mer. Elle a confirmé de prochaines modifications du CGCT, et une aide supplémentaire de l’État pour le haut-débit.

En savoir plus 

Modification de l’Autorité de la concurrence : le CESC dit non

Le 19 janvier 2018, Le Conseil économique, social et culturel a donné un avis défavorable au projet de loi du Pays modifiant les pouvoirs de l’Autorité de la concurrence. En tant que quatrième institution du Pays, la CESC regrette notamment que les dispositions proposées « permettent aux entreprises dominantes d’échapper aux contrôles préventifs, de renforcer leur position, et de fixer les prix de manière arbitraire ». Jacques MEROT, président de l’Autorité polynésienne de la concurrence, n’a pas souhaité faire de commentaires sur les modifications prévues par le gouvernement.

En savoir plus 

Territoriales en Polynésie : Heiura-Les Verts et Tau Hotu rau côte à côte, et inéligibilité de Gaston FLOSSE confirmé

Tau Hotu Rau, mené par Tauhiti NENA, et Heiura -Les Verts de Jacky BRYANT ont annoncé ce samedi matin qu’ils partiraient ensemble dans la course aux territoriales. Le nom de leur liste sera dévoilé dans un mois.

Le tribunal de première instance de Papeete a confirmé mercredi l’inéligibilité de l’ancien président de la Polynésie française, Gaston FLOSSE, qui ne pourra vraisemblablement pas se présenter aux élections territoriales prévues cette année. Son avocat a annoncé qu’il allait former un pourvoi devant la Cour de Cassation de Paris.

En savoir plus

Saint-Pierre et Miquelon : Les nouveaux ferries, Suroît et Nordet, bientôt en service

Après avoir reçu ses deux nouveaux ferries en novembre dernier, la Collectivité territoriale de Saint-Pierre et Miquelon s’apprête à les mettre en service. Baptisés Suroît et Nordet, les navires vont relier les îles de Saint-Pierre et Miquelon à Fortune, dans la province canadienne de Terre-Neuve-et-Labrador, rapporte le site Mer et Marine.

Les essais en mer de ces ferries arrivés dans l’archipel en novembre 2017 étant terminés, Suroît et Nordet ne devraient pas tarder à entrer en service. Gérées par la régie des Transports maritimes, ces unités ont été commandées par la Collectivité territoriale dans le souci de désenclaver l’archipel et de favoriser le tourisme.  Ces ferries,  d’une longueur de 55 mètres, pour une largeur de 11, auront une capacité de 192 personnes, 3 remorques ou 18 voitures ainsi que des deux-roues et du fret ». Le trajet entre l’archipel et Fortune devrait durer moins d’une heure.

 

Vie associative

 

Vie de la FEDOM

Tableau de Bord

Télécharger le tableau de bord intégral :
https://fedom.org/wp-content/uploads/2017/03/TABLEAU-DE-BORD-FEDOM_def.pdf
Save the date : les prochains évènements de la FEDOM

  • Conseil d’Administration de la FEDOM le vendredi 2 mars 2018
  • Assemblée Générale de la FEDOM le 25 mai 2018

 

Vie des adhérents

Une coopérative unique chez Tereos

Les conseils d’administration des 10 coopératives qui constituent Tereos approuvent leur rassemblement en une coopérative unique. Cette évolution constitue l’aboutissement d’un processus d’harmonisation du groupe consécutif aux rapprochements coopératifs ayant eu lieu au cours des dernières années.

Cette approbation ouvre la voie à la convocation des assemblées générales extraordinaires des 10 coopératives, qui se tiendront du 29 janvier au 14 février 2018. Elles constitueront l’étape ultime permettant la création d’une coopérative unique Tereos.

En savoir plus

Corsair s’ouvre au tour-operating… sans TUI

C’est avec PerfectStay que la compagnie de TUI va démarrer la commercialisation de séjours, via des ventes événementielles. La compagnie Corsair, présidée par Pascal DE IZAGUIRRE, promet aux internautes une sélection de « voyages paradisiaques », négociés jusqu’à -70%. A compter du 29 janvier, date de l’ouverture des ventes, il suffit de s’inscrire comme membre pour accéder aux ventes « Escapades Corsair ». Des exemples : L’île Maurice est promise à -70%, La Réunion à -55%, la Guadeloupe à -41%.

En savoir plus

Tahiti Nui Hélicoptères : premiers vols prévus en mai

En novembre dernier, Air Tahiti Nui avait annoncé la création d’une société à actions simplifiées avec un expert dans l’exploitation d’hélicoptères, HBG, compagnie aérienne genevoise détenue par un groupe familial savoyard, numéro un français des vols en hélicoptères. Récemment annoncée, Tahiti Nui Helicopter, nouvelle société détenue à 50 % par ATN, proposera des vols depuis Tahiti et Bora Bora à partir de mai prochain. Quatre hélicoptères devraient arriver sur le territoire.

En savoir plus

La CPME Réunion présente sa feuille de route

Le syndicat inscrit notamment son action dans une dynamique durable à l’égard du territoire en incitant les différentes institutions réunionnaises (chambres consulaires, organisations professionnelles, Etat, Région, EPCI) à prendre leur place dans le nouveau schéma de développement économique.

Étude REELLE ou Stratégie du Bon Achat Réunion, la CPME continue de militer pour une économie territoriale et compte affiner ses propositions avec l’expérience terrain de ses adhérents avant d’aller les porter à Paris.

Consulter le dossier de presse complet

 

Actualités

 

Brèves

Cinq mois après Irma et Maria : assureurs et experts font le point

Assureurs et experts en assurance se sont réunis, au Gosier, pour faire le bilan cinq mois après le passage des ouragans Irma et Maria. « Le bilan chiffré des ouragans Irma et Maria, c’est 44 500 sinistres déclarés sur des dommages assurés, soit environ 22 000 sinistres pour Irma et 22 000 pour Maria. Ce qui varie, c’est le coût de ces sinistres. Pour Maria, ils ont été estimés à 125 millions d’euros et à 1,7 milliard pour Irma », précise Loup DE FREMIN-VILLE, président du Comité des assureurs des Antilles-Guyane.

Des mesures ont été arrêtées, notamment pour accélérer le règlement des sinistres encore en attente et d’autres points abordés tels que l’inflation sur les matières premières, et l’insuffisance du parc automobile de Saint Martin.

En savoir plus

Energies : En 2018, la Guadeloupe devrait accueillir le plus grand parc éolien des Antilles

Le premier parc éolien « multi-mégawatt » des Antilles françaises, qui nécessite 50 millions d’euros d’investissement va voir le jour en Guadeloupe. Le territoire devrait ainsi augmenter de 10% son apport en énergies renouvelables. Déjà moteur sur le développement du biogaz, la Guadeloupe disposera du plus grand parc éolien installé dans les Antilles françaises.

Entièrement réalisée par l’entreprise française Valrea, la centrale sera située à Sainte-Rose et offrira une puissance totale de 16 MW. Déjà installées à l’île Maurice, ces éoliennes présentent de nombreuses innovations notamment un dispositif anticyclonique ainsi qu’un puissant outil technologique de pilotage, Energy Management System.

En savoir plus

Desserte aérienne à La Réunion : un nouveau record pour l’aéroport Roland Garros

En 2017, l’aéroport international Roland Garros, à La Réunion, a accueilli 2 293 042 millions de passagers, un nouveau record pour la première porte d’entrée aérienne de l’île. Le trafic de l’aéroport international a augmenté de 8,8% en 2017.

Notons que la forte croissance du trafic entre l’Hexagone et La Réunion contribue pour plus de la moitié à celle du nombre de passagers locaux. C’est près de 1,3 millions de personnes qui ont voyagés sur cet axe, soit une hausse de 7,2%, notamment grâce à l’arrivée du transporteur French Blue.

En savoir plus

Un centre de formation pour l’aérien à Saint-Martin

L’île du Nord a été choisie par un groupe de compagnies caribéennes pour accueillir un centre de formation aux métiers de l’aérien avec notamment, l’installation d’un simulateur de vol ATR-600 sur un terrain à proximité de l’aéroport de Grand-Case. Un projet qui entre dans la politique de diversification économique menée par la collectivité.

A l’heure actuelle, chaque pilote est obligé de passer une qualification tous les semestres pour continuer à voler et c’est aux compagnies aériennes de soutenir le coût de ces formations, notamment en Colombie ou à Singapour. Ce centre devrait contribuer à réduire les coûts de formation des pilotes.

En savoir plus

La fréquentation de l’ensemble des hôtels de Martinique a augmenté de 17% entre les seconds semestres 2017 et 2016.

La progression significative est essentiellement due à l’importance du nombre d’arrivées depuis la France hexagonale ( 20%) qui s’explique par les efforts faits en termes de promotion touristique à destination des voyageurs français, et notamment le lancement d’une campagne grand public au premier trimestre 2017. Notons que les hôtels 3 étoiles sont les premiers bénéficiaires de cette hausse.

En savoir plus

Desserte aérienne à Mayotte : 13 millions d’euros récoltés pour la mise aux normes de l’aéroport

L’aéroport de Dzaoudzi-Pamandzi à Mayotte va pouvoir continuer à accueillir des avions gros porteurs au-delà de 2019. En effet, le financement des travaux de mise aux normes nécessaires, d’un montant de 13 millions d’euros, a été bouclé.

Le Scara (Syndicat des compagnies aériennes autonomes), a annoncé le 24 janvier que sa médiation a permis de trouver un accord avec l’Etat, le Département de Mayotte et le FEDER, qui ont débloqué les fonds nécessaires au financement des travaux de ces travaux.

Faute d’accord,  seuls des ATR avaient été autorisés à y atterrir, soit une capacité insuffisante pour assurer la desserte de l’île, notamment vers Paris, et son ravitaillement.

Selon le SCARA, toutes les parties concernées ont fait des efforts : EDEIS, le gestionnaire de l’aéroport a accepté de revoir à la baisse ses exigences de rentabilité financière,  la DGAC a allongé la période de plan d’investissement et les compagnies aériennes Air Austral et Ewa Air toutes deux membres du Scara, mais aussi Corsair, ont consenti un effort significatif sur les redevances.

Rappelons que l’aéroport de Dzaoudzi-Pamandzi accueille aujourd’hui les Boeing 787-8 d’Air Austral et les Airbus A 330 de Corsair.

En savoir plus

Martinique : l’aéroport Aimé Césaire veut atteindre les 2 millions de passagers en 2020

L’aéroport Aimé Césaire de Martinique va entamer en 2018 des travaux d’extension et veut atteindre les 2 millions de passagers en 2020 et 2,5 millions à l’horizon 2030, a annoncé lundi, lors d’une cérémonie de vœux à la presse, le président du directoire de la société gérant l’aéroport.

En savoir plus

Le Président de l’ADF, Dominique BUSSEREAU, en Guyane

Le président de l’Assemblée des Départements de France, Dominique BUSSEREAU, a répondu à l’invitation de Rodolphe ALEXANDRE, Président de la Collectivité Territoriale de Guyane, et s’est rendu en Guyane du 21 au 24 janvier 2018. Ce séjour est l’occasion de renforcer les liens entre ce territoire et les autres départements, tout en mettant en avant l’exception guyanaise.

Pour rappel, Dominique BUSSEREAU est un homme politique avec une longue carrière. Il a été notamment secrétaire d’État et Ministre à plusieurs reprises. Depuis 2015, il est le président de l’Assemblée des Départements de France.

En savoir plus

L’IRT (Île de la Réunion Tourisme) lance des « kits » pour les professionnels du tourisme

C’était un des grands objectifs de la nouvelle feuille de route de l’IRT depuis l’arrivée de Stéphane FOUASSIN : l’accompagnement des professionnels du tourisme réunionnais dans la commercialisation de leurs offres. La démarche est désormais amorcée avec la publication de sept « kits » thématiques de documents destinés aux professionnels.

Les thématiques sont : « Les fondamentaux de la vente en ligne », « les activités de loisirs », « les campings », « les chambres d’hôtes », « les gîtes de randonnée », « les hôtels », « les locations de vacances ».

Ils sont consultables en ligne sur le site, rubrique « Kit Commercialisation ».

En savoir plus

Un passeport pour les professionnels du BTP

Initiative de l’Agence pour le développement de l’artisanat des îles de Guadeloupe (Adaig), ce fascicule vise à accompagner les entreprises individuelles du BTP dans toutes leurs démarches.

En savoir plus

La République en marche lance une « Marche des Outre-mer »

La République en marche va organiser de fin janvier à fin février une consultation en porte-à-porte baptisée « Marche des Outre-mer » et destinée à nourrir les Assises des Outre-mer lancées par le gouvernement, a annoncé lundi le parti présidentiel. Cette opération se déroulera en « Guadeloupe, Martinique, Nouvelle-Calédonie, Polynésie française, et à Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Mayotte et La Réunion », a précisé LREM dans un communiqué.

 

Journal officiel

JO 20.01.2018

Décret n° 2018-25 du 19 janvier 2018 portant convocation des électeurs pour l’élection d’un député à l’Assemblée nationale (2e circonscription de la Guyane) suite à l’annulation des élections des 10 et 17 juin 2017

Circulaire du 15 janvier 2018 relative aux modalités de mise en œuvre de l’indemnité compensatrice de la hausse de la contribution sociale généralisée (CSG) instituée par le décret n°2017-1889 du 30 décembre 2017

Lire la circulaire

JO du 23.01.2018

Décret n° 2018-34 du 22 janvier 2018 portant publication de l’accord entre le Gouvernement de la République française pour la Polynésie française, le Gouvernement des îles Cook, le Gouvernement de Niue et le Gouvernement de l’Etat indépendant des Samoa, concernant la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance du système de câble lié au projet MANATUA de connectivité de Polynésie

JO du 24.01.2018

Décret n° 2018-39 du 22 janvier 2018 relatif au programme d’options spécifiques à l’éloignement et à l’insularité (POSEI-France)

Décret du 22 janvier 2018 portant délégation de signature (secrétariat général de la mer) : Délégation est donnée à M. Vincent BOUVIER, secrétaire général de la mer, à l’effet de signer, au nom du Premier ministre et dans la limite de ses attributions, tous actes, instructions, circulaires et décisions, à l’exclusion des décrets. Délégation est donnée à M. Patrick AUGIER, adjoint au secrétaire général de la mer, à l’effet de signer, au nom du Premier ministre et dans la limite des attributions du secrétaire général de la mer, tous actes, instructions, circulaires et décisions, à l’exclusion des décrets.

JO 25.01.2018

Arrêté du 20 décembre 2017 modifiant l’arrêté du 3 août 2007 relatif à l’exploitation de services de transport aérien par la société XL Airways France

JO 28.01.2018

Décret du 27 janvier 2018 portant renouvellement du vice-recteur de la Nouvelle-Calédonie – M.  Jean-Charles RINGARD-FLAMENT