Tendance

Les grands travaux d’Annick Girardin

Dans sa première intervention, la nouvelle ministre des outre-mer a déclaré vouloir inscrire son action dans la continuité d’Ericka Bareigts. C’est bien. Mais au-delà de la formule protocolaire il lui faudra aussi avant tout être l’architecte des promesses d’Emmanuel Macron.

La première urgence sera de respecter et de mettre en œuvre les accords de Guyane en s’appuyant notamment sur un comité de suivi dont fera partie la Fedom.

La seconde urgence est la situation de Mayotte, territoire sinistré mais porteur de formidables potentiels, auquel la République doit d’abord rappeler son attachement en lui permettant de vivre en sécurité, en éduquant ses enfants et en permettant la libération des énergies entrepreneuriales.

Il lui faudra ensuite organiser dans chaque territoire, dès cet été, les assises de l’outre-mer pour déterminer les politiques de réponse aux urgences mais aussi fixer le cap du quinquennat et préparer la nouvelle loi de développement économique qui remplacera la Lodeom qui s’achève à la fin de l’année. L’occasion aussi de préciser le contenu des plans de convergence dont le principe a été voté dans la loi pour l’égalité réelle outre-mer (loi EROM).

La ministre devra aussi s’employer lors des discussions des loi de finances et de financement de la sécurité sociale pour 2018 afin de permettre, d’une part, l’entrée en vigueur d’un certain nombre de dispositions de la même loi « EROM », la mise en place du plan d’un milliard sur cinq ans pour le financement des investissements collectifs promis par Emmanuel Macron d’autre part et enfin la transformation du CICE en exonérations de charges.

Mentionnons aussi le suivi des accords de Papeete signés en mars de cette année et qui prévoient un cadre de développement pour la Polynésie française.

Enfin, à l’automne, l’organisation du XVIème et dernier comité des signataires de l’accord de Nouméa avant la consultation de 2018 visant à déterminer ce que sera le statut de la Nouvelle-Calédonie.

Cette liste n’est pas exhaustive et il y a bien d’autres dossiers que la ministre va trouver sur son Bureau tels que la politique de continuité territoriale, la lutte contre la vie chère, la coopération régionale et « l’adaptation des normes » en Outre-mer…

Il lui faudra de la détermination, du courage et de l’autorité. Mais nous serons, à ses côtés, des interlocuteurs attentifs et constructifs, portés par une seule mais exigeante motivation : le développement économique et la réussite de nos territoires.

 

Gouvernement

 

Annick Girardin, nouvelle Ministre des outre-mer

Annick Girardin, Ministre de la Fonction publique sous François Hollande reste membre du gouvernement sous Emmanuel Macron : elle est nommée ministre des Outre-mer.

En savoir plus, lire son portrait dans la Croix

Annick Girardin veut que les Outre-mer soient « véritanlement reconnus comme une richesse » 

La nouvelle ministre des Outre-mer Annick Girardin a assuré mercredi soir vouloir « poursuivre » le travail mené par Ericka Bareigts pour que les Outre-mer « soient véritablement reconnus comme une richesse« .

En savoir plus

Communication de la nouvelle Ministre des outre-mer sur le RGEC (AFP)

La nouvelle ministre des Outre-mer, Annick Girardin, a annoncé jeudi que « des avancées majeures » avaient été obtenues, la veille, au niveau européen pour « sécuriser l’octroi d’aides aux entreprises » ultramarines. Dans un communiqué, la ministre « se félicite de l’adoption hier par la commission européenne du Règlement général d’exemption par catégorie (RGEC)« , un dispositif qui « permet de mettre en œuvre, sans avoir à demander l’autorisation de la Commission, toute une série de régimes d’aides d’État considérés comme peu susceptibles de fausser la concurrence« . La révision du RGEC était une demande portées « par les autorités françaises, espagnoles et portugaises pour mieux adapter les règles européennes aux spécificités » des territoires ultramarins de l’Union européennes, appelés Régions ultra-périphériques (RUP). On compte neuf « régions ultrapériphériques » européennes (Madère, Canaries, Açores, Saint-Martin, Guyane, Guadeloupe, Martinique, Mayotte, La Réunion). « Le texte adopté porte des avancées majeures qui vont faciliter et sécuriser l’octroi des aides aux entreprises des RUP« , insiste la ministre. « Tous les secteurs (y compris l’agriculture, la pêche, le transport et l’énergie) sont désormais couverts par le nouveau texte pour les aides à l’investissement comme pour les aides au fonctionnement« .

« Dorénavant et à l’instar de l’Espagne et du Portugal, la France pourra couvrir intégralement à la fois les coûts de transports et les autres surcoûts que doivent supporter les entreprises exerçant leurs activités dans nos régions ultrapériphériques, et ce dans tous les secteurs de l’économie« , a précisé Louis-Joseph Manscour, eurodéputé socialiste martiniquais, dans un autre communiqué.

« En précisant et en simplifiant l’application des règles en matière d’aides d’État dans nos régions, cette réforme du RGEC permet à la fois de sécuriser le régime de l’octroi de mer (une taxe sur les produits importés outre-mer, qui constitue une ressource essentielle pour les collectivités, ndlr), tout en majorant les plafonds actuellement retenus pour d’autres aides au fonctionnement« , a-t-il assuré.

Commentaire Fedom : La Commission européenne a enfin adopté le 17 mai dernier la révision du Règlement Général d’Exemption par Catégorie (RGEC). Le RGEC révisé sera formellement publié d’ici quelques semaines au Journal officiel de l’Union.
Pour les socio-professionnels, c’est l’aboutissement d’un combat de plusieurs années visant à garantir la pérennité des aides aux fonctionnement en faveur de nos entreprises. La FEDOM se félicite de l’avancée importante que constitue cette révision puisque l’essentiel des demandes a été satisfait.

En savoir plus : lien vers la note de la Fedom sur le RGEC révisé (réservée aux adhérents)

Le préfet de La Réunion Dominique Sorain nommé directeur de cabinet de la Ministre des outre-mer

Le préfet de La Réunion Dominique Sorain va être nommé le mercredi 24 mai, en conseil des ministres, directeur du cabinet de la nouvelle ministère des Outre-mer, Annick Girardin.

En savoir plus

La guadeloupéenne Laura Flessel, nommée Ministre des sports

L’ancienne épéiste championne olympique aux Jeux d’Atlanta, Laura Flessel, a été nommée Ministre des sports au sein du gouvernement d’Edouard Philippe.

En savoir plus

Entretien avec Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’égalité hommes-femmes, sur les rapports hommes-femmes en Outre-mer

En savoir plus

 

Politique, opinions et sondages

Edouard Philippe Premier ministre : les réactions Outre-mer

En savoir plus

Aucun candidat en Marche face à Ericka Bareigts pour les legislatives

Candidate du Parti Socialiste dans la première circonscription sur l’île de la Réunion, Ericka Bareigts va bénéficier d’un « traitement de faveur » notable de la part du nouveau Président de la République qui ne présentera aucun candidat contre elle dans la première circonscription.

En savoir plus

 

Vie de la Fedom

FIDAL et la FEDOM concluent un accord de partenariat au service du développement économique des territoires ultra-marins

En savoir plus
Réaction de la FEDOM à la nomination du nouveau gouvernement

Communiqué de presse de la FEDOM du 17 mai 2017 : réaction de la FEDOM à la nomination du nouveau gouvernement

Lire le communiqué sur le site de la Fedom

Regarder la vidéo de Jean Pierre PHILIBERT sur twitter

 

La Fedom dans la presse 

Gouvernement Philippe : les réactions locales (JIR, le 17.05.2017)

Lire l’article

La FEDOM se montrera « attentive et exigeante » avec le gouvernement mais également « constructive » (Journal de Mayotte, le 18.05.2017)

Lire l’article

« Un binôme Macron-Philippe ? J’ai envie de dire pourquoi pas ? » (Le Quotidien de La Réunion, le 22.05.2017)

Lire l’interview de Jean-Pierre Philibert en ligne

 

Vie des adhérents

Réaction des CPME Réunion à la nomination du nouveau gouvernement

Dans un communiqué de presse, la CPME a félicité le nouveau Premier ministre, Edouard Philippe, l’ensemble de son équipe gouvernementale et la nouvelle Ministre des Outre-mer, Madame Annick Girardin.

Lire le communiqué

Les rhumiers français refusent de régler leurs cotisations à l’INAO

Les rhumiers des Dom, regroupés au sein du Conseil interprofessionnel du rhum traditionnel des départements d’Outre-mer (Cirt-Dom) avaient demandé de disposer d’un représentant au moins pour chaque Dom. Or, une seule personne, la Martiniquaise Claudine Vernant-Neisson, au titre de personalité qualifiée, doit représenter toute la filière pour les cinq ans à venir. Le conseil d’administration du Cirt-Dom a décidé à l’unanimité de placer sous compte séquestre les droits Inao à la Caisse des dépôts et consignations, jusqu’à ce qu’une solution sur la représentativité de la filière soit trouvée.

En savoir plus

Thierry Galarme interpelle le Préfet sur la situation au Port

Dans un courrier concernant les perturbations au Port de Longoni adressé au Préfet de Mayotte, Frédéric Veau, le président du MEDEF Mayotte, Thierry Galarme, demande de faire rouvrir le port de manière effective. Ces perturbations « handicapent les entreprises importatrices et génèrent notamment de graves pénuries alimentaires ».

En savoir plus

 

Brèves

Un lanceur Soyouz au décollage du Centre spatial guyanais jeudi 18 mai

Initialement prévu début avril, le lancement avait été ajourné en raison du mouvement social qui a paralysé la Guyane pendant plus d’un mois pour réclamer un rattrapage économique et social avec la métropole.

En savoir plus

France-Antilles : Poursuite de l’activité malgré la mise en liquidation judiciaire

Le quotidien en Guadeloupe, Martinique et Guyane, France-Antilles, a été mis en liquidation judiciaire, le jugement d’ouverture, prononcé le jeudi 11 mai 2017 par le TGI de Fort de France a autorisé la poursuite de l’activité pour trois mois.

Commentaire Fedom : La Fedom se félicite de cette décision de permettre la poursuite de l’activité pour une durée de trois mois.

En savoir plus

Le conseiller outre-mer de François Hollande Marc Vizy nommé Ambassadeur au Togo

En savoir plus

Outre-mer : constat alarmant sur les prisons

La Commission nationale consultative des droits de l’Homme (CNCDH) fait un constat « alarmant » sur les prisons en outre-mer, qui connaissent une surpopulation pénale « saisissante », dans un avis adopté aujourd’hui. En mars 2017, la France comptait 69.430 détenus, dont 5204 répartis dans 15 établissements des collectivités ou départements d’outre-mer. Avec un nombre total de places de 4065, le taux de surpopulation moyen est de 128%, avec de très grosses variations selon les établissements.

En savoir plus

 

Parutions au J.O.

JO du 16.05.2017

Arrêté du 3 mai 2017 portant ouverture de concours de rédacteur principal de 2e classe organisé par le centre de gestion de la Guyane

JO du 20.05.2017

Arrêté du 9 mai 2017 portant nomination du directeur de l’Etablissement public du Parc national de La Réunion (rectificatif)