L’édition 2018 du Consumer Electronics Show, de Las Vegas, a ouvert ses portes le 9 janvier dernier. La French Tech est venue en force cette année encore avec au total 365 entreprises, collectivités et organisations, ce qui place la France au 3ème rang juste derrière les USA et la Chine. Mieux encore, en ce qui concerne les start-ups, la France, avec 320 entités représentées, fait quasiment jeu égal avec les Etats-Unis. Une dynamique remarquable quand on sait que nos start-ups n’étaient que 66 à avoir fait le déplacement en 2015.

Internet des objets, services aux entreprises, transport, robotique, intelligence artificielle, biotech, nanotech… les domaines sont nombreux dans lesquels la France excelle.  Pour toutes nos jeunes pousses le CES est la meilleure vitrine pour se faire connaître, notamment à l’international, et pour nouer des contacts. La preuve que les entreprises françaises prennent la mesure de la numérisation de l’économie et que nos TPE sont de plus en plus nombreuses à ne pas se cantonner à l’hexagone mais au contraire à penser d’emblée au marché mondial. Une dynamique qui s’inscrit tout à fait dans les orientations de la mission Digital Disruption Lab, initiée par le MEDEF.