En 2014, l’affichage de son appartenance religieuse reste une source de discrimination majeure d’après les salariés français du secteur privé, que ce soit en termes de recrutement, d’affectation à un poste en contact direct avec la clientèle ou un poste à haute responsabilité.  Si la liberté de religion est reconnue aux salariés dans le cadre de leur activité professionnelle en entreprise privée, n’y a-t-il pas des limites à l’expression religieuse dans l’entreprise ?

Consultez les résultats du Baromètre national de perception de l’égalité des chances, 3ème Edition et la synthèse MEDEF.

Retrouvez la fiche « Convictions religieuses en entreprise »