Est ce qu’il y a du pétrole en Guyane ? OUI c’est avéré.

Est-il exploitable ? On se sait pas encore (1er septembre 2013). Le réservoir Zaedyus contiendrait environ 300 millions de barils selon Tullow Oil. C’est à la fois beaucoup et trop peu compte tenu de la profondeur 2000 mètres d’eau puis 4000 de roches. Il faudrait un autre puits à proximité pour lancer l’exploitation (vers 2019 ?)

L’exploration est menée par un consortium dont Shell est le chef de file et opérateur depuis février 2012 (Tullow antérieurement) : répartition dans le consortium : Shell – 45.0% Tullow – 27.5% Total – 25.0% Northpet -2.5% (Wessex et ?)

Shell évolue dans la zone présentée dans la carte suivante qui montre les réservoirs potentiels repérés par des opérations sismiques.

La carte suivante provient du rapport annuel HARDMAN 2004 (HardMan avait repris le permis d’origine, puis s’est associé à Tullow puis après est venu le consortium)

Prospects du permis Guyane Maritime « Shell »

Situation globale du permis « Guyane Maritime » de 25 000 Kms² (Environ 350 kms de long)

 

Déroulés des forages

ESSO et ELF avaient foré en 1975 et 1978 sans succès.

2001 obtention du permis Guyane Maritime (GM, le complément ES des puits actuels est East South). Ce permis à était repris par le consortium actuel.

 

Septembre 2011 : Tullow Oil trouve du pétrole sur le puits GM Es1 (Le premier forage) sur le réservoir ZAEDYUS

Février 2012 : Shell prend la relève au sein du consortium : SHELL, Tullow, Total et Norpteh

Juin 2012 : Autorisation de travaux obtenue en juin 2012 sur 4 forages (en plus du 1 de Tullow, donc GM ES 2 jusqu’à GM ES5). Normalement ces forages devraient occuper Shell jusqu’à fin décembre 2013. Sachant que le permis Exclusif de Recherche (PER) continue jusqu’à mi 2016. D’autres demandes de travaux sont donc possibles. Les autres demandes de forages dépendront des résultats des forages en cours. Mais aussi de l’intérêt ou non de poursuivre selon les chances de succès. En moyenne 15 à 20% des puits sont positifs. On estime que les 5 puits couteront environ 1 milliard au consortium.

Juillet 2012 : Lancement de sismique 3D sur le reste de la zone (l’exploitation des données doit durer entre 18 et 24 mois.

Juillet 2012 : Début forage GM ES2 toujours sur ZAEDYS pour voir si tout le réservoir est plein : Fin 2012, déception plus d’eau que de pétrole dans la roche (Cela permet quand même de valider l’interprétation des  études sismiques) Profondeur 2000 eau et 4 000 de roches

Début janvier 2013 : Début forage GM ES3 sur un nouveau réservoir. Fin avril 2013, malgré une tentative de forage plus profond, le puits est sec. Profondeur 1 700 eau et 4 785 de roches. SHELL rebouche le puits.

Début mai 2013 : Le début du forage GM ES4 devrait commencer sur un 3ème réservoir 50 km plus à l’est vers le Brésil.

 

19 mai 2013 : Fin du dépôts de demande de permis pour les zones internes et externes au permis Shell

Soit 49 900 km² et 35 000 km²

Attribution par l’Etat 2ème semestre 2013 ?

Autorisation travaux 2014 ? et début des sismiques en 2014 ? début des forages exploratoires 2015-2016 ? Jamais ?

La zone externe est très profonde à partir de 3 000 mètres d’eau et comporte beaucoup de contraintes par rapport à la technologie actuelle.

Carte du permis externe demandée par Total mais aussi par Shell

973-carte-Shelf total

Carte du permis interne demandée par Total (mais aussi par Shell et Wessex/Saturn dans configuration similaire)

973-carte-Udo Permis externe Total

 

Juillet 2013 GM ES4  Echec : puis sec

Zone Cebus en limite de  frontière avec Brésil état de l’AMAPA

Durée 100 jours : 2252 mètre d’eau et profondeur totale de 6 292 mètres

Rebouché avec 1600 mètre de ciment dans la partie haute et 500 dans la partie basse. fin des opérations début aout 2013

 

Aout 2013 GM ES5 :

Le 8 aout début des travaux sur Zaeduys à proximité de GM ES 1 (seul puits positif) à 7 kms au nord est et à 11 Kms de GNM ES2 (globalement sec). C’est un puits d’évaluation pour voir en quelque sorte si le réservoir Zaeduys est à moitié vide ou à moitié plein… GM ES 2 devait dire si il était totalement plein et ce ne fut pas le cas. En explorant plus près du puits positif de 2011 (GMes1 de Tullow) on peut espérer tomber sur du pétrole. Serait ce suffisant pour une exploitation à cout terme ? (A mon avis non sauf à tomber sur une épaisseur très importante ?)

Profondeurs prévues :  2 353 mètre d’eau et total de 6 500. durée possible 110 à 130 jours (décembre). Les travaux sont stoppés au moins 10 jours fin aout/début septembre en raison de courant trop fort ne permettant pas de positionner le BOP pour passer en circuit fermé de forage.

 

Après rebouchage du puits GM ES4, le sténa Ice max lance le forage de GM ES5 (dernier des puits autorisé dans la déclaration de travaux de juin 2012). Ce puits est un puits d’évaluation situé sur Zaeduys proche de GM eES1.