Le 13 juillet 2017

 

 

Peu de temps après le conflit ayant gravement handicapé notre économie, l’activité portuaire subit une nouvelle paralysie.

Les entreprises qui peinent à surmonter les 5 semaines de conflit puis les blocages de l’activité portuaire, doivent faire face à une nouvelle épreuve.

A l’heure ou les navires participants à l’approvisionnement de la Guyane ne peuvent décharger pour cause de négociations obligatoires annuelles, il est irresponsable d’interdire à nouveau l’arrivée de containers, alors que nombre d’entre eux attendus depuis mars dernier, sont toujours en souffrance dans la Caraïbes.

Il est difficilement acceptable d’empêcher l’activité des entreprises majoritairement tributaires des importations au nom des intérêts de quelques-uns.

Le MEDEF Guyane appelle à la responsabilité de tous pour éviter le drame économique, social et sanitaire qu’entrainent inévitablement ces prises d’otages.

Le MEDEF Guyane appelle les dockers à poursuivre les négociations dans un esprit apaisé et constructif afin de trouver un dénouement prompt et profitable à toutes les parties.

Le MEDEF Guyane appelle les pouvoirs publics à assurer l’approvisionnement régulier de la Guyane par tous les moyens prévus par la loi.

                                                                                                                  Le Conseil d’Administration

 


 

A propos du Medef Guyane :

Le Medef Guyane est le premier syndicat patronal de Guyane avec plus de 250 entreprises adhérentes dont plus de 90% de TPE.

Le Medef défend et fait valoir les intérêts des entreprises auprès de l’ensemble des décideurs et promeut l’esprit d’entreprendre et de conquête dans un monde en transformation.
Le Medef dialogue avec l’ensemble des acteurs de la société civile et met au cœur de son action la création d’emplois et la croissance de l’économie.

www.medefguyane.fr

2017-07-13 Communiqué de presse – Blocage du port